La «recette» du succès!

Notre événement «Zéro gaspillage alimentaire» fut un succès!

Il s’est tenu dans la salle à manger du restaurant pédagogique Neurones & Papilles.  Je retournerai assurément à ce restaurant à l’automne quand la nouvelle cohorte de la technique de gestion d’un établissement de restauration sera prête à nous recevoir.  Si le potage de légumes zéro-gaspillage que nous a servi Valentine Laperle et son étudiante Abigaël Gratton vous a mis en appétit, vous pourrez comme moi réserver votre table pour un dîner ou un souper.

Éliane Brisebois nous a dressé un portrait global de la problématique du gaspillage alimentaire à l’échelle mondiale.  Après un exposé un peu sombre de la réalité du gaspillage en chiffres, elle nous propose des solutions déjà en place qu’on peut s’approprier.  Elle avait répertorié deux concepts d’objets design dans un article publié en septembre 2016 (j’avais personnellement vu le projet d’Éliane Perras lors de l’Exposition des finissants de la faculté d’aménagement de l’UdeM au printemps dernier et j’avais CA-PO-TÉ sur son îlot-frigo!)

IMG_4476
Image : Karina Marquis

Si vous n’êtes pas prêts à réaménager votre cuisine, sachez qu’il existe des applications et pages Facebook de partage de nourriture qui permettent d’afficher les aliments encore propres à la consommation que vous ne pensez pas manger.

Florence-Léa Siry a su nous aider à repenser la façon dont on fait l’épicerie et la cuisine en nous proposant les 10 Commandements du Chic Frigo Sans Fric pour arriver à l’objectif Zéro gaspillage alimentaire.  Son conseil : comme pour n’importe quel changement de comportement, on commence par en adopter un, puis un second quand on a bien intégré le premier.  On fait des changements en douceur et pour ne pas se décourager.  J’ai été bien contente de constater que j’applique déjà plusieurs de ses conseils.  Je vais maintenant essayer d’aller à l’épicerie une seule fois par semaine pour éviter les achats impulsifs.

IMG_4510
Image : Karina Marquis

Myrielle du Collectif Bouffe ta ville était également présente.  Chez Bouffe ta ville, ils sont toujours à la recherche d’arbres fruitiers, de cueilleurs et de cuisiniers dans la région de Prévost.  Les fruits ainsi récoltés sont transformés et les profits de la vente des produits sont réinvestis dans leurs projets.

Lucie Martineau de Moisson Laurentides était aussi avec nous pour nous présenter l’organisme et ses besoins.  Le printemps est souvent une période creuse à l’entrepôt de Moisson Laurentides parce que les stocks ramassés à la grande Guignolée de décembre sont écoulés et que les maraîchers n’ont pas encore de fruits et légumes à distribuer.  Il nous fera plaisir de leur remettre un montant de 40$, soit 1$ par billet vendu.

Merci à tous pour votre participation et votre implication!  On a hâte de vous retrouver pour notre prochain événement!

Orise

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s